Présentation du club (infrastructures, tarifs...)  |  Le bureau  Les équipes Adultes en Critériums  La compétition Jeunes  |  Ecole de tennis  Joueurs et classement  |  Photos  |  Règlement intérieur  |  Calendrier du club  |  Animations  |  Archives  |  Liens utiles  |  Contacter  le TC Creney                 

*** Accès au site officiel du TENNIS CLUB CRENEY : www.club.fft.fr/tccreney ***

 

RETOUR  PAGE  ACCUEIL

 

INFORMATION :

Si vous accédez directement à cette page du site suite à une recherche internet par mot clef sur 'origine ou/et histoire du tennis', vous pouvez découvrir le site officiel complet du TENNIS CLUB CRENEY (situé près de Troyes, Aube, 10)

en cliquant sur le lien suivant :

www.club.fft.fr/tccreney

 

Retrouvez tous les dossiers à thèmes disponibles :

 

 

DOSSIERS  A  THEMES

 

Dossier n° 1 :

Origines et Histoire du tennis

 

Dossier n° 2 :

Le service : tout savoir pour bien servir

 

 

 

DOSSIER  A  THEME  n°1 :

ORIGINE  ET  HISTOIRE  DU  TENNIS

RETOUR  PAGE  ACCUEIL

En créant cette page, le TCC a voulu innover son site internet et proposer ainsi à ses lecteurs une nouvelle rubrique qui abordera un thème particulier sur le tennis. Le tout premier thème se veut un peu historique et relate de l'origine du tennis et son histoire jusqu'à aujourd'hui. Bonne découverte.

Les origines du Tennis

Savez-vous d'où vient le sport que vous pratiquez très régulièrement ? Vous êtes-vous déjà demandé à qui vous deviez vos indispensables soirs d'entraînements et dimanches matins, occupés à suer à grosses gouttes et tout ça pour courir après une petite balle jaune poilue ? Eh bien, sachez que l’homme que vous devez remercier pour vos  performances sportives, ou au contraire maudire après d’humiliantes défaites, est l'anglais Walter Clapton WINGFIELD. Découvrez toute l'histoire du tennis en vous plongeant dans le récit suivant.

Le Jeu de Paume : ancêtre du Tennis

Le tennis (comme le badminton, le squash et la pelote basque) a pour ancêtre le fameux Jeu de Paume. Le Jeu de Paume a été inventé en France au XIIIème siècle (même si certains historiens ont pu trouver des variantes du Jeu de paume dès l’Antiquité). Le premier Jeu de Paume aurait été conçu par des moines qui voulaient faire un peu d’exercice. En utilisant, le sol, les murs et les poutres du cloître, les moines jouaient avec une balle (l’esteuf) et la paume de la main. D’où le nom "Jeu de Paume". Au fil des siècles, le Jeu de Paume connut diverses formes.

Mais à quoi ressemblait ce jeu de Paume ? C’est simple, il ressemblait à un tennis intérieur, mais en plus compliqué pour ses règles, en plus approximatif pour ses techniques et ses équipements.
Pendant longtemps, on joua soit avec les mains soit avec des gants. Mais vers la fin du XVème siècle, les gants furent renforcés avec des sortes de cordage ; car les mains devenaient trop douloureuses (les esteufs étaient en cuir ou contenaient de la chaux). Puis les battoirs en bois firent leur apparition mais ils restaient rudimentaires. Ce n’est qu’au XVIème siècle que l’on créa la première raquette dotée d’un long manche et d’un cordage en boyaux de mouton.

Le jeu de paume doit donc son nom à ses premiers adeptes, intrépides qui le pratiquaient à main nue. Après quelques siècles de contusions et de fractures, les plus douillets et les plus éclopés d’entre eux recouvrirent leur dextre d’un gant protecteur, puis d’un appendice de bois qui prit graduellement la forme d’une raquette.

Par comparaison au tennis, le jeu de paume possédait un filet plus haut et davantage incurvé, un terrain plus vaste et une surface dallée très dure. Les raquettes étaient rudimentaires et leurs cordages étaient mous. La balle était faite de laine comprimée, entourée de cuir. Ses rebonds étaient modestes et c’est pour cela que le jeu exigeait des surfaces excessivement dures, afin que cette grossière balle ne s’écrase au sol, le premier coup de raquette venu.

 

Pratiqué en plein en air (Longue Paume) ou dans une salle (Courte Paume) appelée Tripot, le Jeu de Paume devient, dans un premier temps, le loisir préféré des étudiants et des humanistes. Ce n’est qu’à partir du XIVème siècle que le Jeu de Paume acquit sa reconnaissance auprès de la noblesse, des éducateurs et du reste de la population française. Au XVIème siècle, le Jeu de Paume devient même le "Jeu des Rois" de France. François Ier, Henri II, Charles IX, Henri IV jouent et deviennent des spécialistes.

On dit que Henri II fut le plus grand joueur de l’histoire et que Louis X doit sa mort à ce sport, car après une exténuante joute, il alla se rafraîchir dans la cave de son château et contracta une pneumonie qui le tua quelques jours plus tard. On ne compte plus le nombre de fois où il fallait chercher le roi au Tripot pour régler les affaires politiques.
 

Le Jeu de Paume se répandit non seulement en France mais aussi dans le reste du monde. Mary Ewing Outerbrige l’importa aux États Unis en 1876. En Australie, on l’appela Royal Tennis ou Real Tennis. Il arriva aussi en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Angleterre au XVIème siècle sous le nom de Court Tennis.

 

Origine du mot "tennis"

 

Lorsqu'au Moyen Âge on jouait à la paume, le serveur avait coutume d'annoncer son envoi à l'adversaire (certains diront que c'était pour l'intimider) en lui criant « Tenez ! ». En ancien français, l'impératif du verbe tenir se prononçait « Tenèts ! ». Quand les Anglais empruntèrent le jeu de paume et sa terminologie, ils entendirent « Tenèts », « Tenis », d'où « tennis ».

Cet ancêtre que fut le jeu de paume légua au tennis une bonne partie de son vocabulaire, à commencer par son nom comme on a pu le voir juste avant. Il le répéta à d'autres termes en déformant ces mots d’une manière bien britannique. Les exemples de ce genre pullulent au tennis. Le mot «court», qui désigne le terrain, doit probablement son utilisation au fait que le jeu de paume se pratiquait à la cour du roi. Le sens du mot «service» provient de l’étiquette royale moyenâgeuse qui voulait que ce soit un serviteur qui mit la balle en jeu.

 

RETOUR  PAGE  ACCUEIL

 

L'histoire du Tennis

1874 : l'invention du tennis par Wingfield

Le tennis est né environ plus de quatre siècles après l'apparition du jeu de paume en France. Le tennis est une adaptation anglaise du Jeu de Paume.

 

Depuis noël 1873, le major Walter Clopton Wingfield, retraité de l’armée des Indes, pratiquait dans sa résidence de Londres un jeu de balle et de raquette sur sa pelouse. Son loisir est un mélange des éléments les plus intéressants du Jeu de paume et du jeu de racket. La véritable histoire du tennis commence le 23 février 1874. Ce jour là, le major Walter Clopton Wingfield fait breveter, à la chambre des métiers de Londres, un nouveau jeu de Court Paume vendu d’abord sous le nom de Sphairistiké (mot grec signifiant "art de la balle") puis, en 1877, sous le nom de Lawn-Tennis (Jeu de Paume sur gazon, en anglais).
 

Officiellement, l'invention du tennis revient au Major Wingfield. Mais, en 1858 le major Harry Gem esquisse une sorte de court de tennis sur le gazon de sa propriété : il joue un jeu assez similaire au tennis actuel. Vers 1869 dans le Warwickshire, Harry Gem et son ami espagnol Augurio Perera expérimentent une nouvelle version du jeu qu'ils appelèrent d'abord pelota puis plus tard lawn rackets. Gem, Perera, Frederic Haynes et Arthur Tomkin forment un club à Leamington : c'est le premier club de lawn tennis du monde.

Certains diront que c'est probablement Harry Gem qui a inventé le "tennis moderne" (issu du jeu de paume français) mais c'est bien Wingfield qui est passé à la postérité en commercialisant ce sport. Le tennis tel qu'on le connaît est né.

 

L’invention du major Wingfield se vend sous forme d’une boîte comportant :
> Quatre raquettes de Paume légères
> Un filet avec ses piquets
> Des bandes pour tracer le terrain.

Il faut bien sûr disposer d’une surface en gazon pour installer le terrain qui avait, alors, la forme d'un sablier.

En mai 1874, le major Wingfield fait publier les règles du Lawn-tennis. Elles sont confuses, incomplètes et laissent libre à toutes les fantaisies possibles. Néanmoins, le Lawn-tennis va connaître un énorme succès. Les anglais ont l'habitude de jouer au Jeu de Paume. Durant l’été 1875, il remplace le croquet - pourtant si célèbre - sur les pelouses des résidences britanniques.


Afin de faciliter la diffusion du Lawn-Tennis, le major Wingfield et le M.C.C (le Marylebone Cricket Club est à l’époque l’autorité responsable des sports de rackets et du Jeu de Paume), se réunissent le 24 mai 1875 pour définir des règles brèves et simples.

La même année, J.H Walsh (directeur du The Field, un journal de loisir) et Henry Jones (son rédacteur en chef) louent à Wimbledon (dans la banlieue de Londres) une prairie. Ils y fondent le All England Club et installent des terrains de Lawn-tennis avec les règles du M.C.C.

Le tennis à l'échelle mondiale

A partir de 1890-1900, le Lawn-tennis se diffuse dans le monde entier, grâce à la présence de l'Angleterre sur tous les continents. Le terme "Lawn-tennis" sera peu à peu abandonné, au profit du mot "tennis", en raison de la diversité des surfaces (terre battue, ciment,...).

Alors qu’il ne cesse de se développer en Angleterre (1885 : compétitions en salles, 1888 : création de l’association nationale de Lawn-tennis), le Lawn-tennis débarque (avec les touristes anglais) en 1878 sur le territoire Français. Le Havre, Dinard et Cannes sont les premiers clubs français. Vers 1890, le Racing Club de Paris, le Stade Français et le club sportif de l’île de Puteaux se mettent à construire des terrains de tennis.

La même année, l’U.S.F.S.A.(union des sociétés françaises de sports athlétiques, qui est à l’époque la première fédération sportive), publie des règles du Lawn-tennis d’après le modèle anglais. Mais la mise en place du Lawn-tennis s’accompagne d’une virulente campagne de presse accusant notamment l’U.S.F.S.A. d’importer les sports anglais et exigeant l’interdiction du Lawn-tennis en France. L’instruction publique s’en mêle et prend partie pour les jeux français. Il faudra l’intervention de Pierre Coubertin pour calmer la situation. En juin 1891, les premiers championnats français de Lawn-tennis sont organisés sur l’île de Puteaux.

Jusqu’en 1895, le Lawn-tennis se joue pendant l’été sur les plages ou sur les terrains des quelques clubs français. C’est pourquoi, l’U.S.F.S.A décide de construire des courts couverts afin de pratiquer le Lawn-tennis durant les hivers. En 1895, le Tennis Club de Paris est construit et offre 2 courts couverts (surface : planchers en chêne)

Avec ce Tennis Club et l’île de Puteaux, les tournois se multiplient et s’ouvrent aux étrangers. Parallèlement, sous l’influence des touristes britanniques, les hôtels, les camps de vacances et les agences de tourisme construisent des courts de Tennis sur les lieux de vacances. Ainsi, le Tennis devient peu à peu un loisir. L’U.S.F.S.A tente alors de limiter cet amateurisme du Tennis. La fédération oblige les joueurs à adhérer (avoir une licence en quelque sorte) et force les organisateurs de tournois à prendre une autorisation.

Le tennis s'étend partout en Europe. L’Italie voit naître son premier club en 1878 à Bordighera grâce à des touristes anglais. En 1903, l’Espagne possède des terrains de tennis à Barcelone. Le club est affilié à la fédération anglaise de Lawn-Tennis. En Allemagne, le premier club apparaît en 1881 à Baden-Baden ; mais il existe déjà un club fondé par des anglais à Bad Hambourg depuis 1887. La Norvège installe son premier court de tennis en 1881 à Tullgarn. Les Pays-Bas en 1882, le Portugal en 1889, la Belgique en 1890,...

Aux États-Unis, le premier club de tennis est celui de la Nouvelle-Orléans crée en 1876. Quelques années après (1881), l'US Open fait son apparition. Le tennis s’implante également en Australie. En 1905, l’Open d’Australie naît.

Le tennis est désormais implanté partout dans le monde. En 1912, à Paris, la I.F.L.T  ( fédération internationale de Lawn-tennis) est créée. Plus tard, elle deviendra la IFT (fédération internationale de Tennis). Le nouvel organisme est chargé de promouvoir et de protéger les intérêts du tennis mondial.

Depuis les débuts du tennis, les femmes jouent autant que les hommes. Mais les compétions ne s'ouvrent pas tout de suite à elles. En 1879, Dublin organise le premier tournoi féminin. Les villes européennes suivent l’exemple. Quant au tournoi de Wimbledon, les femmes obtiennent le droit d’y participer en 1884. Maud Watson et Charlotte Dod (alias Lottie) sont les premières championnes.

 

RETOUR  PAGE  ACCUEIL

 

Le tennis Moderne et sa révolution de 1968

 

A partir de 1900, chaque pays organise des tournois nationaux et internationaux. La Coupe Davis créée en 1900 par Dwight Davis va se populariser et devenir la plus grande compétition par équipe du monde. De 1896 à 1924, le Lawn-tennis sera présent aux Jeux Olympiques.

Les années 20 sont peut-être les plus belles pages de l’histoire du tennis mondial. En 1925, le championnat de France devient international. C’est la naissance de Roland Garros, le plus grand tournoi de terre battue.

Les années 20 sont également la période du règne des français sur le tennis mondial. Avec Les Mousquetaires (Jean Borotra, Henri Cochet, René Lacoste, "Toto" Brugnon) et Suzanne Lenglen, le tennis français, pendant 6 ans, gagne pratiquement tous les tournois du Grand Chelem et la coupe Davis. La domination française prend fin en 1932 avec une dernière victoire de Cochet à Roland Garros. Les années 30 sont dominées par les Américains avec Helen Wills, Donald Budge et Fred Ferry. Mais, la deuxième Guerre Mondiale stoppe le tennis pendant 5 ans.

Il faut attendre les années 50 et 60 pour voir de nouveau un tennis évolutif et explosif. Les australiens vont dominer le tennis. Grâce à un entraîneur nommé Harry Hopman, les champions se succèdent : Roy Emerson, Rod Laver, Fred Stolle, les "jumeaux sorciers" : Ken Rosewall et Lewis Hoad. Côté dame, c'est l'australienne Margarette Smith Court qui domine le tennis féminin.

A noter que cette championne sera à l'origine d'une meilleure reconnaissance des joueuses par les organisateurs des tournois dans les années 60-70. Néanmoins, des grands champions ne passent pas inaperçus durant cette période. C’est le cas de Arthur Ashe, premier noir américain à gagner un tournoi du grand chelem, de l’américaine Maureen Connolly et de la française Françoise Dürr, championne à Roland Garros en 1967.

En 1968, le tennis mondial va connaître sa révolution. Depuis l’organisation des premiers tournois en 1877, seuls les amateurs pouvaient participer aux divers tournois de tennis (les professionnels étaient interdits de participation). Mais au fil des années, les champions et les championnes de tennis passaient professionnels afin de jouer des matches d'exhibition sponsorisés. Ces tournées permettaient de gagner plusieurs milliers de dollars, alors que les compétitions n'offraient rien. Ainsi, le tennis "perdait" ses joueurs et ses joueuses.

Après des années de "bataille" entre ceux qui défendent l'amateurisme et ceux qui souhaitent un sport ouvert à tous, le All England Club (organisateur de Wimbledon) décide, en 1968, d’ouvrir son tournoi aux professionnels malgré l’opposition de la IFLT. Les autres tournois vont suivre l’exemple. En 1968, L’IFLT officialise cette situation. Le tennis devient, ainsi, "Open" (c'est-à-dire ouvert aux amateurs et aux professionnels)

Même si le tennis australien est bien présent dans les années 70 avec notamment Rod Laver, ainsi que le tennis américain (Jimmy Connors, John McEnroe) et le tennis roumain (Nastase et Tiriac), c’est le tennis suédois qui est à l’honneur avec Bjorn Borg. Ce champion triomphe dans tous les tournois et amène des nouvelles techniques de jeu. Du côté des femmes, ce sont les américaines Chris Evert Lloyd et Martina Navratilova qui dominent.

En 1972, L’ A.T.P (l’association professionnelle du tennis) est créée. Un an après, le 23 août, l’A.T.P. instaure un classement mondial. Le Premier numéro 1 de l’histoire du tennis est le roumain Ilie Nastase. En 1973, le circuit féminin voit à son tour la création d’une association professionnelle des joueuses : la W.T.A. Le premier classement mondial féminin apparaît le 3 novembre 1975.

 

RETOUR  PAGE  ACCUEIL

 

 

DOSSIERS  A  THEMES

 

Dossier n° 1 :

Origines et Histoire du tennis

 

Dossier n° 2 :

Le service : tout savoir pour bien servir

 

 

Présentation du club (infrastructures, tarifs...)  |  Le bureau  Les équipes Adultes en Critériums  La compétition Jeunes  |  Ecole de tennis  Joueurs et classement  |  Photos  |  Règlement intérieur  |  Calendrier du club  |  Animations  |  Archives  |  Liens utiles  |  Contacter  le TC Creney                 

*** Accès au site officiel du TENNIS CLUB CRENEY : www.club.fft.fr/tccreney ***